Avant l’effort : la bienveillance et le plaisir !

(R1673178elaxnews) – Une nouvelle étude du Cornell Food and Brand Lab, un centre de recherche à but non lucratif qui se penche sur nos habitudes alimentaires, affirme que ceux qui voient l’exercice physique comme quelque chose d’amusant vont moins manger après l’effort que ceux qui font de l’exercice avec pour seul objectif de perdre du poids.

Les chercheurs ont voulu prouver que c’est le voyage qui compte, pas la destination. Pour ce faire, ils ont dit à 56 adultes qu’ils allaient emprunter un « chemin pittoresque » pour faire de l’exercice, et ils ont dit au groupe témoin qu’ils allaient de leur côté prendre un « chemin sportif ». Un déjeuner était ensuite fourni aux marcheurs après qu’ils se soient dépensés.

Ceux à qui l’on avait dit de considérer l’expérience comme un effort et qui ont emprunté le chemin sportif, ont mangé 35% plus de gâteau au chocolat que les autres.

Dans la deuxième série de tests, les chercheurs ont apporté un goûter à un total de 46 marcheurs après leur retour, soit d’un chemin sportif, soit d’un chemin pittoresque.

Les marcheurs qui ont pris le chemin sportif ont mangé 124% plus de confiseries que ceux qui ont emprunté le chemin pittoresque.

« Considérer leur promenade comme un effort a conduit ces marcheurs à être moins heureux et plus fatigués », déclare l’auteur principal de l’étude, Carolina Werle, professeur à l’école de management de Grenoble.

En dépit de certaines études qui affirment que faire de l’exercice réduit l’appétit, de nombreuses personnes au régime déclarent au contraire que faire de l’exercice augmente leur appétit, ce qui entrave la perte de poids et, dans bien des cas, entraîne également une prise de poids en plus de la normale prise de muscles.

 La publication de l’étude Cornell dans la revue Marketing Letters est tombée au même moment que l’annonce du développement d »un algorithme par des chercheurs de chez Yahoo.

Ainsi, plutôt que de trouver le chemin le plus direct pour rentrer chez soi, cet algorithme GPS trouve le chemin le plus beau.

Développé par Daniele Quercia des laboratoires Yahoo de Barcelone, l’algorithme utilise des données tirées de Google Street View et de Geograph (projet web dont le but est de créer une archive en accès libre de photographies géolocalisées). Quercia et son équipe ont compilées ces données selon les opinions subjectives des participants ayant établi un classement des plus beaux paysages à travers le site urbangems.org.

L’étude de Quercia a été publiée à la bibliothèque de l’université Cornell et le prochain projet du chercheur est l’élaboration d’une application à partir de cet algorithme.

Son équipe signale que les chemins pittoresques sont seulement 12% plus longs en moyenne que les plus directs, mais que c’est le plaisir pris qui compte en priorité.

« Faites ce que vous devez faire pour rendre vos efforts amusants pour vous, conseille Brian Wansink, directeur du Cornell Food and Brand Lab. Écoutez de la musique, regardez une vidéo, ou soyez simplement reconnaissant d’être en train de faire de l’exercice plutôt que d’être coincé au bureau. »

La tendance actuelle est aux appareils qui suivent de près votre forme physique et de nombreux utilisateurs apprécient de pouvoir quantifier leurs efforts quotidiens et notent une motivation plus importante.

« Tout ce qui vous fait sourire vous fait manger moins », résume Wansink.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.